Bourse d’étude au centre Priestley

Leeds scholarship sponsoring

université leeds

 

Le Priestley International Centre for Climate, de l’Université de Leeds, rassemble les plus grands experts mondiaux dans le but de générer des recherches et de proposer des solutions solides et opportunes contre le changement climatique et son impact sur les sociétés et les écosystèmes. Depuis octobre 2020, nous parrainons une bourse de doctorat sur trois ans. Ce doctorat portera sur les « Co-avantages d’une économie à faibles émissions de carbone – amélioration de la qualité de l’air et réduction du réchauffement climatique ».

 

climate research
 

QUE TRAITE CE DOCTORAT ?

 
 

Le problème

 
La pollution de l’air cause la mort de près de sept millions de personnes chaque année, et près de 90% de la population mondiale respire de l’air contaminé par des niveaux de pollution élevés. En octobre 2019, le responsable du National Health Service (NHS) britannique a déclaré que la pollution de l’air était une priorité de santé publique au Royaume-Uni.

La majorité de cette pollution de l’air provient de la combustion d’énergies fossiles, dans le cadre de procédés industriels et domestiques, et des véhicules à moteur à essence ou à diesel. Ces émissions de combustibles fossiles sont également une cause directe du changement climatique, même si la perception du grand public a encore du mal à lier ces deux problèmes.

La recherche d’une économie à faibles émissions carbone permettra d’obtenir une réduction considérable des émissions dans de nombreux secteurs. Cela permettra non seulement de traiter le problème du réchauffement climatique, mais également d’améliorer la qualité de l’air et de contribuer, de manière positive et significative, à la santé des êtres humains.

La présentation de ces avantages devrait permettre de justifier de manière convaincante la réduction des émissions, en aidant à faire évoluer la perception du grand public afin qu’il comprenne que ces mesures doivent être adoptées immédiatement.

Ce projet est parfaitement conforme à l’Objectif de Développement Durable 13 de l’ONU – Améliorer l’éducation, la sensibilisation et les capacités humaines et institutionnelles en matière d’atténuation du changement climatique, d’adaptation, de réduction de l’impact et d’alerte précoce.

 

 

L’approche du Centre Priestley

 

De récentes recherches menées par l’Institute for Climate and Atmospheric Science ont commencé à évaluer les évolutions de la mortalité liées à l’exposition à la pollution de l’air, et à étudier comment ce taux de mortalité pouvait changer selon divers scénarii. Les chercheurs du Priestley Center collaborent déjà avec des médecins spécialisés dans les maladies respiratoires, dans les hôpitaux universitaires de Leeds, en utilisant les taux de mortalité les plus récents pour examiner l’impact des évolutions de ces scénarii sur la santé.

Ce projet s’appuiera sur des modèles chimiques et climatiques de pointe pour étudier l’impact des efforts entrepris en faveur de la neutralité carbone, et pour définir comment ces efforts conduiront en parallèle à une réduction des polluants atmosphériques toxiques auxquels la majorité de la population mondiale est exposée.

 

 

Les perspectives

 

La présentation des avantages directs qu’entrainerait une réduction du niveau de polluants sur la santé humaine au niveau local permettra de renforcer la recherche d’une réduction des émissions et de susciter un changement de perception au niveau du grand public.

 

« J’ai hâte de me lancer dans ces recherches importantes, en étudiant comment il est possible de montrer plus clairement en quoi la mise en place d’une économie à faibles émissions carbone permettrait non seulement d’atténuer le réchauffement climatique, mais également d’améliorer notre santé. C’est une opportunité unique de contribuer de manière significative à un champ d’étude qui fait le lien entre le monde scientifique, le grand public et les décideurs politiques. »

Connor Clayton, Chercheur en Doctorat du Centre Priestley